Chez les eucaryotes les bactéries intestinales influencent considérablement la physiologie de leur hôte. Chez la drosophile, ces effets sont médiés par les adipocytes qui exercent à la fois une fonction immunitaire et métabolique. Nous avons découvert que l’infection entérique par certaines espèces de bactéries déclenche l’activation de la protéine lipogénique SREBP (Sterol RegulatoryElement Binding Protein) localement dans les entérocytes, et à distance dans les cellules du corps gras et dans les ovaires, et que ces effets requièrent l’activation de la voie Insuline.

Nos travaux démontrent qu’en activant la voie NF-kB, le peptidoglycane de la paroi cellulaire produit par ces mêmes bactéries, contrecarre l’activation de SREBP dans les adipocytes de manière autonome cellulaire. En réduisant le niveau de peptidoglycane circulant, l’amidase PGRP-LB joue un rôle central dans l’homéostasie des réponses immunitaires et métaboliques de l’hôte à la présence des bactéries intestinales. En l’absence d’une telle modulation, l’activation incontrôlée des voies immunitaires empêche l’activation de SREBP et la production de lipides par le corps gras.

Charroux-et-al Charroux-et-al2

En savoir plus

Charroux B, Royet J. Gut-derived peptidoglycan remotely inhibits bacteria dependent activation of SREBP by Drosophila adipocytes. PLoS Genet. 2022 Mar 4;18(3):e1010098. doi: 10.1371/journal.pgen.1010098. Epub ahead of print. PMID: 35245295.

Contact

Bernard Charroux