LydiaLydia Kerkerian-Le Goff, directeur de recherche au CNRS et responsable de l’équipe Interactions cellulaires, neurodégénérescence et neuroplasticité de l’Institut de biologie du développement de Marseille (IBDM), a reçu vendredi 1er octobre à l’Héxagone les insignes de Chevalier de la légion d’honneur des mains de Geneviève Rougon, chercheur émerite à l’Institut des Neurosciences de la Timone, en présence de André Le Bivic, Directeur de l’Institut des Sciences Biologiques (INSB), Laurent Kodjabachian et Pascale Durbec, Directeur et Directrice adjointe de l’IBDM.

Titulaire d’un Doctorat en Neurosciences de l’Université d’Aix-Marseille, Lydia Kerkerian-Le Goff effectue un stage post-doctoral au Centre Hospitalier de l’Université Laval à Québec. Recrutée au CNRS, elle travaille dans le Laboratoire dirigé par le Pr André Nieoullon à Marseille sur les mécanismes qui régulent la fonction des systèmes qui utilisent le glutamate comme neurotransmetteur. Puis, elle individualise une ligne de recherche sur l’implication de ces systèmes dans le fonctionnement normal et pathologique des ganglions de la base, structures cérébrales impliquées dans le contrôle du mouvement, avec un focus sur la physiopathologie et le traitement de la maladie de Parkinson. Depuis 1999, elle anime l’équipe « Interactions Cellulaires, Neurodégénérescence et Neuroplasticité » qui a rejoint en 2006 l’Institut de Biologie du Développement de Marseille à Luminy. Les travaux de son équipe ont permis des avancées dans la connaissance des réseaux neuronaux et de mécanismes qui sous-tendent l’expression des symptômes moteurs de la maladie de Parkinson ainsi que les effets bénéfiques ou indésirables des principaux traitements actuels de cette pathologie. Ils ont notamment contribué à la caractérisation des mécanismes d’action du traitement neurochirurgical par stimulation cérébrale profonde, ainsi qu’à la recherche et l’évaluation de nouvelles cibles thérapeutiques. Elle a reçu dans sa carrière de nombreuses récompenses et marques de reconnaissance dont le prestigieux prix Aimée and Raymond MANDE de académie nationale de Médecine et a été élue présidente de la société des Neurosciences Françaises de 2015 à 2019.